• Christelle

Woodstock - Ysaye - Stotzem : le triangle magique

Si vous aimez le Folestival, il est probable que vous ayez, au moins une fois dans votre vie, entendu parler de Woodstock. Tandis que ce festival mythique fête ses 50 ans, le plus Flower Power du Brabant Wallon, le Folestival, se devait de lui rendre hommage. Ce sera chose faite à 20 heures sur la scène acoustique avec Marc Ysaye et Jacques Stotzem qui vous proposeront une évocation de Woodstock.  


Nous sommes allés à la rencontre de Marc Ysaye, qui lève pour vous un coin du voile sur cet événement exceptionnel.  


Marc, comment l'idée de cette évocation a-t-elle germé ? 


Bien avant de connaître Jean-Marc, ce qui m’a séduit dans le Folestival, c’est l’esprit qu’on y retrouve, le côté Peace&Love, qui fait lien avec Woodstock - même si on ne peut comparer les deux festivals bien sûr.

Et vu la proximité de l’anniversaire des 50 ans (ndlr Woodstock s’est déroulé du 15 au 17 août 1969), il était pour moi inconcevable qu’on n’en parle pas.


A quoi pouvons-nous nous attendre lors de cette évocation ?


Je vais aborder les raisons pour lesquelles Woodstock est entré dans la légende, entre la toile de fond politique de l’époque (le Vietnam et la bombe atomique), et les péripéties de l’organisation.


Rappelons qu'ils attendaient 45.000 personnes, et il y a eu jusque un demi-million de personnes. Les petits et les grands événements, ce qu’ils ont mangé, la drogue, l'amour, la boue ...


Défi ou génie ? Je pense qu’un des quatre organisateurs savait parfaitement ce qui allait se passer.


1969, c’est bien avant les média sociaux. Les Européens de l’époque ont-ils pris conscience de l’ampleur de l’événement ?


Personne n’en a pris conscience, en tout cas pas tout de suite. Les artistes n'avaient qu'une hâte : partir ! Ce n’est qu’à la sortie du film et de l’album que le mythe s’est mis en place.


Jacques Stotzem, c’était une évidence ?


Jacques est un vieux camarade, et c’est surtout un des meilleurs guitaristes acoustiques au monde, extrêmement talentueux. Il va reprendre en tout cas un morceau de Hendrix et d’autres qui ont été joués à Woodstock.


Si tu ne devais garder qu’une seule image de Woodstock ?


La pochette de l’album : le couple sur la couverture résume complètement ce qu’a été Woodstock. Ca aussi, je l’expliquerai.



Un grand merci Marc, et nous nous réjouissons de te retrouver sur scène au Folestival.

© 2018 asbl Folestival

  • Grey Facebook Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Gris Icône Instagram